Quelques notions indispensables à la compréhension des bases de l’astrologie

  • Auteur/autrice de la publication :

Le mouvement des astres : le message des dieux

De tous temps, les humains, a priori seuls êtres consciemment transformateurs volontaires sur la Terre, se sont posés la question du sens de leur existence.

Etant capables de créer, de choisir, de décider, les hommes ont forcément une place à part et spécifique, utile, sensée, sur la Terre !

Cette question a été répondue par la croyance d’un système organisé par des dieux,  système permettant à ces dieux d’assurer comme les rois sur la Terre leur propre « vie éternelle » et la protection de leurs « employés ». Pour donner aux humains leurs « consignes » les dieux doivent pouvoir s’exprimer et être compris.

Avant la création de l’écriture, les mésopotamiens et chaldéens lisaient les messages des dieux par des révélations dans les songes, dans des visions, dans les évènements climatiques…

A l’origine mésopotamienne de l’astrologie,  on considérait que les dieux, à l’image des souverains terrestres qui utilisaient des messagers pour faire connaître leur volonté,  donnaient leurs ordres, conseils, punitions, récompenses au travers des astres, des étoiles et de leur position dans les constallations et par rapport à certains points du ciel comme l’horizon ou le zénith.

Le ciel, utilisé comme écritoire des dieux à destination des humains, ne pouvait être lu que par des spécialistes hautement formés, les astrologues.

(source: Revue Histoire numéro 141 de février 1991 article « L’astrologie est née en Mésopotamie »)